Chevilly-Larue (94) – Clos Saint-Michel
Maîtrise d’oeuvre des espaces publics
2019-01-21T15:20:30+01:00

Description du projet

Chevilly-Larue (94) – Clos Saint-Michel

Résidences et jardin public

Le « peigne urbain», installé par les urbanistes de l’agence RVA, sert de structure paysagère à la mutation de l’ensemble du Clos Saint-Michel, ouvert à l’urbanisation, et organise les domanialités publiques et privées.

L’ordonnancement est-ouest des brins du peigne conditionne l’alternance parallèle des zones bâties et résidentielles, les accès aux immeubles et les jardins privatifs. Il ménage les aires d’accueil ouvertes aux habitants de chaque immeuble et les extensions paysagères des logements en rez-de-chaussée. Le paysage domestique alors densément planté, gomme les limites physiques des lots et unit dans un même mouvement les ensembles des jardins privés et cependant lieux d’intimité préservée.

En contrepoint, dans la direction nord-sud se déploie sous forme de voirie partagée l’espace public principal, flanqué en ses deux extrémités d’un square et d’un jardin botanique, tous deux d’usage public et ouverts sur la ville, comme des liens amicaux avec le quartier existant qui accueille ces nouveaux habitants.

Par ailleurs, le paysage assume sa part dans la qualité environnementale du site, particulièrement pour ce qui est des eaux de pluies dont la gestion est assurée par différents dispositifs ; noues, bassins et sols poreux proposent un langage varié de typologies paysagères, renforcées par des strates paysagères adéquates en complément des sujets déjà présents dans ce qui fut un parc de congrégation.

Mise en place d’espace favorisant la biodiversité

Accessibilité PMR

Programme : Maîtrise d’oeuvre pour l’aménagement des espaces publics et résidentiels
Maîtrise d’ouvrage : ICADE pour la ville de Chevilly-Larue
Équipe : RVA, architectes urbanistes paysagistes mandataires – Technys, bureau d’études VRD
Mission : Maîtrise d’oeuvre complète loi MOP
Budget : 2 122 000 €
Calendrier : Livré en 2012
Superficie : 1.3 hectares

Actualités et liens associés à ce projet

Le projet de réhabilitation de la résidence des Bleuets à Créteil lauréat du Trophée Béton 2019

Par |22/10/2019|

Le projet de réhabilitation de la résidence des Bleuets à Créteil pour CDC Habitat, livré par l’agence RVA en 2018 au terme d’une vingtaine d’années de travail, a été récompensé du Trophée Béton catégorie professionnelle. 
Le palmarès de cette seconde édition a été dévoilé le 17 octobre 2019 à la Maison de l’architecture à Paris (Xè). Sur les 204 candidatures reçues, 25 projets ont été sélectionnés et 10 projets ont été distingués.
Vincent Lacaille, membre du jury représentant Agnès Vince du ministère de la Culture et de la Communication, a remis le prix à Dominique Renaud et Philippe Vignaud, architectes associés de l’agence.
L’occasion pour eux de de souligner que la réhabilitation n’est pas un art mineur, et de rendre hommage à l’architecte Paul Bossard qui a conçu la résidence en 1962.

Outre la mise aux normes thermique, la mission culturelle devenait la préservation documentée de cette œuvre singulière classée « Architecture contemporaine remarquable ».
Le laboratoire d’études et de recherche sur les matériaux (LERM) a été missionné par l’agence RVA pour diagnostiquer les éléments de façades en béton et proposer des préconisations pour leur réhabilitation

Voir les résultats

Créteil Bleuets – Inauguration de la résidence

Par |18/09/2019|

Mercredi 18 septembre a eu lieu l’inauguration de la fin du projet de rénovation urbaine de la résidence des Bleuets, menée depuis le début des années 2000 par l’agence RVA pour CDC Habitat (anciennement Efidis), en présence du maire Laurent Cathala, des services départementaux, régionaux et de l’ANRU, ainsi que des représentants de la maîtrise d’ouvrage et de l’équipe de maîtrise d’œuvre et d’exécution.
L’occasion de saluer l’attention de la collectivité et de la maîtrise d’ouvrage à la préservation de la qualité patrimoniale à travers l’opération de réhabilitation, avec un souci constant d’adapter les immeubles aux usages d’aujourd’hui.
Ainsi que la considération particulière du comité d’engagement de l’ANRU qui a retenu dans ses attendus la valeur architecturale  de l’œuvre de Paul Bossard et a affecté les fonds nécessaires pour une requalification architecturale, patrimoniale et paysagère des Bleuets.