Bourges (18) – Quartier de la Chancellerie
Maîtrise d’oeuvre des espaces publics
2019-01-21T15:19:08+01:00

Description du projet

Bourges (18) – Quartier de la Chancellerie

Vers le Moulon

Curieusement, comme bon nombre de villes françaises, Bourges possède ses propres quartiers nord : La Chancellerie. Ce fut un grand ensemble à l’extérieur de la vile centre, sans lien aisé ni commodité, au tracé incertain d’espaces publics et une absence notoire d’équipements. Tout l’enjeu de la mission initiale d’urbanisme a consisté en cette remise à niveau de la programmation variée, de la redéfinition des domanialités, des liens avec la ville centre et du rapport au Moulon, vaste espace naturel protégé qui devient alors un atout de ce quartier jusqu’alors ignoré.

Le cœur de l’action des paysagistes de l’Agence RVA a été en la création d’une armature des espaces publics qui assied la stratégie de développement de la polarité du quartier, installée autour d’une place centrale, à la croisée des deux axes majeurs. Le contre point de ce recentrement consiste en l’ouverture sur la plaine du Moulon au nord et puis l’affirmation du lien à la ville au sud.

Ce redéploiement des fonctions s’accompagne par la contention de la voiture à sa juste place d’une part et à la mise en exergue des déplacements doux et par transports en commun. Cette volonté d’accéder au développement durable se complète d’une forte mobilisation autour de la gestion des eaux de pluies de la manière la plus naturelle possible.

Lutte contre l’imperméabilisation des sols

Favorisation des circulations douces

Programme : Maîtrise d’oeuvre pour l’aménagement des espaces publics
Maîtrise d’ouvrage : SEM TERRITORIA
Équipe : RVA, architectes urbanistes paysagistes mandataires – D-Paysage, paysagistes – Artelia, bureau d’études VRD
Mission : Maîtrise d’oeuvre complète loi MOP
Budget : 5 800 000 €
Calendrier : Livré en 2015
Superficie : 7 hectares

Actualités et liens associés à ce projet

Le projet de réhabilitation de la résidence des Bleuets à Créteil lauréat du Trophée Béton 2019

Par |22/10/2019|

Le projet de réhabilitation de la résidence des Bleuets à Créteil pour CDC Habitat, livré par l’agence RVA en 2018 au terme d’une vingtaine d’années de travail, a été récompensé du Trophée Béton catégorie professionnelle. 
Le palmarès de cette seconde édition a été dévoilé le 17 octobre 2019 à la Maison de l’architecture à Paris (Xè). Sur les 204 candidatures reçues, 25 projets ont été sélectionnés et 10 projets ont été distingués.
Vincent Lacaille, membre du jury représentant Agnès Vince du ministère de la Culture et de la Communication, a remis le prix à Dominique Renaud et Philippe Vignaud, architectes associés de l’agence.
L’occasion pour eux de de souligner que la réhabilitation n’est pas un art mineur, et de rendre hommage à l’architecte Paul Bossard qui a conçu la résidence en 1962.

Outre la mise aux normes thermique, la mission culturelle devenait la préservation documentée de cette œuvre singulière classée « Architecture contemporaine remarquable ».
Le laboratoire d’études et de recherche sur les matériaux (LERM) a été missionné par l’agence RVA pour diagnostiquer les éléments de façades en béton et proposer des préconisations pour leur réhabilitation

Voir les résultats

Créteil Bleuets – Inauguration de la résidence

Par |18/09/2019|

Mercredi 18 septembre a eu lieu l’inauguration de la fin du projet de rénovation urbaine de la résidence des Bleuets, menée depuis le début des années 2000 par l’agence RVA pour CDC Habitat (anciennement Efidis), en présence du maire Laurent Cathala, des services départementaux, régionaux et de l’ANRU, ainsi que des représentants de la maîtrise d’ouvrage et de l’équipe de maîtrise d’œuvre et d’exécution.
L’occasion de saluer l’attention de la collectivité et de la maîtrise d’ouvrage à la préservation de la qualité patrimoniale à travers l’opération de réhabilitation, avec un souci constant d’adapter les immeubles aux usages d’aujourd’hui.
Ainsi que la considération particulière du comité d’engagement de l’ANRU qui a retenu dans ses attendus la valeur architecturale  de l’œuvre de Paul Bossard et a affecté les fonds nécessaires pour une requalification architecturale, patrimoniale et paysagère des Bleuets.