Ris-Orangis et Bondoufle (91) – Hippodrome
Architecte-urbaniste
2019-01-21T15:28:19+01:00

Description du projet

Ris-Orangis et Bondoufle (91) – Hippodrome

Destination (s)

La mission d’études préalables a permis rassembler les énergies et de trouver les conditions spatiales et programmatiques pour enclencher l’aménagement, sur ce site particulier, des programmes privés d’ampleur.

Les premiers ateliers de travail ont permis de dégager les invariants et besoins de chacun des opérateurs et d’instaurer la volonté d’un projet commun.

Puis l’agence RVA a proposé une spatialisation de ces programmes avec la volonté de valoriser les atouts paysagers du site. Le projet urbain cherche aussi à aménager des lieux de mutualisation entre les programmes dans une volonté d’économie d’investissement et de gestion mais surtout pour animer et assurer l’intensité de l’espace central du nouveau quartier.

Une seconde session d’ateliers a permis de faire réagir les opérateurs et d’amender le projet afin de trouver consensus entre tous les partenaires.

Programmation du renouvellement de la friche de l’hippodrome en un nouveau quartier

Programme : Architecte-urbaniste pour le projet d’aménagement de l’Hippodrome de Ris-Orangis et Bondoufle
Maîtrise d’ouvrage : Grand Paris aménagement
Équipe : RVA, architectes urbanistes mandataires et paysagistes
Superficie : 300 hectares
Calendrier : Étude en 2018

Actualités et liens associés à ce projet

Créteil Bleuets – Inauguration de la résidence

Par |18/09/2019|

Mercredi 18 septembre a eu lieu l’inauguration de la fin du projet de rénovation urbaine de la résidence des Bleuets, menée depuis le début des années 2000 par l’agence RVA pour CDC Habitat (anciennement Efidis), en présence du maire Laurent Cathala, des services départementaux, régionaux et de l’ANRU, ainsi que des représentants de la maîtrise d’ouvrage et de l’équipe de maîtrise d’œuvre et d’exécution.
L’occasion de saluer l’attention de la collectivité et de la maîtrise d’ouvrage à la préservation de la qualité patrimoniale à travers l’opération de réhabilitation, avec un souci constant d’adapter les immeubles aux usages d’aujourd’hui.
Ainsi que la considération particulière du comité d’engagement de l’ANRU qui a retenu dans ses attendus la valeur architecturale  de l’œuvre de Paul Bossard et a affecté les fonds nécessaires pour une requalification architecturale, patrimoniale et paysagère des Bleuets.