Gennevilliers (92) – Les Agnettes
Réhabilitation de 242 logements
2019-10-03T09:56:57+02:00

Description du projet

Gennevilliers (92) – Les Agnettes

Une barre, deux tours et beaucoup de fenêtres semblables

Quelque part en banlieue nord de Paris il y a Gennevilliers, qui contient quelque part le quartier des Agnettes, qui comprend une douzaine de barres dont certaines très longues et une dizaine de tours de 40 mètres ; cela veut dire beaucoup de logements et 3 ou 4 fois plus de fenêtres, toutes assez semblablement répétées.

Réhabiliter ici veut dire notamment signifier un lieu : à la fois apporter de l’urbanité ordinaire dans un univers qui n’en compte guère et rendre appropriable des logements, tous tellement identiques.

C’est ainsi que la barre se voit séquencée et ses halls affirmés, son vocabulaire architectural réinterprété à dessein de redimensionnement, et sa peau réinvestie pour améliorer la qualité thermique de l’ouvrage tout en le protégeant durablement.

Les prolongements extérieurs font défaut aux tours ; la création de balcons fournit l’apport d’un petit sol dans le ciel et ouvre le logement sur l’ailleurs lointain.

Architectes : Georges Auzolles et Othello Zavaroni

Réintégration des anciennes loggias dans la surface des logements

Création de balcons

Constructions de duplex dans les combles des tours

Étude de surélévation sur l’immeuble barre

Étude du traitement des eaux grises

Programme : Réhabilitation de 242 logements collectifs en milieu occupé
2 tours : 206 logements |  1 barre : 36 logements
Maitrise d’ouvrage : OPH de Gennevilliers
Équipe : Agence RVA, architectes mandataires et paysagistes
AB environnement, bureau d’études fluides, thermique et environnement
ACETECH, bureau d’études structure
Bureau Michel Forgue, économistes de la construction
AMIEX, bureau d’études amiante
Méta acoustique, bureau d’études acoustique
Type de mission : Maîtrise d’oeuvre complète type loi MOP + diagnostic
Calendrier : PRO-DCE en cours – Livraison prévue en 2021
Budget : 9 860 000 €
Superficie : 10 983 m² SHAB
Performances thermiques : CERQUAL, certification NF Habitat V3.0 avec label BBC Effinergie Rénovation – 104 kWhEP/m².an

Actualités et liens associés à ce projet

ConstruirAcier – Conférence « Lumière, matière première de l’architecture ? »
De lumières et de reflets, la réhabilitation des tours Nuage à Nanterre

Par |11/02/2020|

Dans le cadre du cycle de conférences 2020 « Construire les territoires de demain », organisées par ConstruirAcier à la Maison de l’architecture d’Ile-de-France, Philippe Vignaud a été invité à participer à ce premier volet sur le thème « Lumière, matière première de l’architecture ? Construire, révéler et renouveler les espaces et les volumes», mercredi 22 janvier.

Il a ainsi présenté le projet de réhabilitation des tours Nuage à Nanterre – « De lumières et de reflets » – accompagné de la graphiste Amélie Lebleu qui collabore avec Pierre di Sciullo et l’Agence RVA sur le projet de réinterprétation artistique des façades.

Voir le projet

AMC
Les 100 bâtiments de l’année 2019

Par |09/01/2020|

AMC n°283
Décembre 2019 – Janvier 2020
2019 Architecture en France
« Les 100 bâtiments de l’année 2019 »
Catégorie « Réhabilitation / Transformation » : La réhabilitation de la résidence sociale des Bleuets à Créteil.

Voir l’article en entier

Le projet de réhabilitation de la résidence des Bleuets à Créteil lauréat du Trophée Béton 2019

Par |22/10/2019|

Le projet de réhabilitation de la résidence des Bleuets à Créteil pour CDC Habitat, livré par l’agence RVA en 2018 au terme d’une vingtaine d’années de travail, a été récompensé du Trophée Béton catégorie professionnelle. 
Le palmarès de cette seconde édition a été dévoilé le 17 octobre 2019 à la Maison de l’architecture à Paris (Xè). Sur les 204 candidatures reçues, 25 projets ont été sélectionnés et 10 projets ont été distingués.
Vincent Lacaille, membre du jury représentant Agnès Vince du ministère de la Culture et de la Communication, a remis le prix à Dominique Renaud et Philippe Vignaud, architectes associés de l’agence.
L’occasion pour eux de de souligner que la réhabilitation n’est pas un art mineur, et de rendre hommage à l’architecte Paul Bossard qui a conçu la résidence en 1962.

Outre la mise aux normes thermique, la mission culturelle devenait la préservation documentée de cette œuvre singulière classée « Architecture contemporaine remarquable ».
Le laboratoire d’études et de recherche sur les matériaux (LERM) a été missionné par l’agence RVA pour diagnostiquer les éléments de façades en béton et proposer des préconisations pour leur réhabilitation

Voir les résultats