Nanterre (92) – Tours Nuage
Réhabilitation de 1 078 logements
2019-09-06T10:15:08+01:00

Description du projet

Nanterre (92) – Tours Nuage

De lumières et de reflets

Elles ont beaucoup vieilli, les tours Nuage d’Emile Aillaud depuis leur livraison en 1981, et leur desquamation avancée semble inéluctable, alors que la mosaïque de Fabio Rieti tombe définitivement par plaques sous l’effet du temps et des intempéries !

Le projet d’« isolation et de réinterprétation artistique » des 1078 logements sociaux a été confié à l’Agence RVA accompagnée du graphiste Pierre di Sciullo dont le projet a été retenu à la suite d’un concours d’architecture.

Les habitants de ces 11 bâtiments de 9 à 38 étages n’ont pas à déménager pendant les travaux ; cette contrainte majeure à conduit au choix d’une vêture métallique pour épouser au mieux la géométrie complexe de ces ovnis architecturaux, dans un process sec.

Les fenêtres tellement caractéristiques de cet ensemble labellisé « Patrimoine du XXè siècle » sont reproduites rigoureusement dans leur géométrie intégrale et posées dans le même rapport de nu initial dans la façade d’inox teinté dans la masse, dont la matité variante produit une nébulosité changeante selon les lumières et les reflets du ciel francilien.

Réhabilitation patrimoniale : Émile Aillaud

Label « Architecture contemporaine remarquable »

Intégré au Programme d’investissement d’avenir (PIA) – « Villes  et territoires durables » de l’ANRU

Programme : Réhabilitation thermique et réinterprétation artistique des façades des 1 078 logements sociaux des tours Nuage en site occupé
Maitrise d’ouvrage : Hauts de Seine Habitat – Office municipal HLM de Nanterre
Équipe : RVA, architectes mandataires – Pierre di Sciullo, graphiste – Franck Boutté Consultants, conception et ingénierie environnementale – TERRELL, bureau d’études enveloppe et façades – BERIM, bureau d’études tous corps d’état
Type de mission : Accord-cadre mono-attributtaire – MOE complète loi MOP + diagnostic – Mission de coordination architecturale et urbaine
Calendrier : Études de la tour pilote en cours
Budget : 40 000 € par logement
Superficie : 77 500 m² SHAB
Performances thermiques :
« BBC rénovation 2009 » pour les tours alimentées en gaz – « HPE rénovation 2009 » pour les tours chauffées par système électrique

Actualités et liens associés à ce projet

Salon Passi’Bat
Table ronde « Les architectes, acteurs indispensables de la rénovation énergétique »

Par |17/04/2019|

16 avril 2019 – 11h – Parc des expositions Porte de Versailles.

Dans le cadre du salon Passi’Bat, Philippe Vignaud a été invité à participer à la table ronde organisée par l’Ordre des architectes, sur le thème « Les architectes, acteurs indispensables de la rénovation énergétique » le 16 avril 2019.

Son intervention s’est portée sur les conditions d’intervention et les différentes stratégies liées à chaque opération, permettant de passer de la réhabilitation énergétique à l’architecture. S’appuyant sur plusieurs projets de réhabilitation de l’agence, Philippe Vignaud a présenté les solutions techniques, architecturales et patrimoniales permettant d’arbitrer entre la préservation de l’œuvre et l’évolution de l’ouvrage.

Voir le programme

École de Belleville – Journées d’études
Table ronde sur le thème « Patrimoine et renouvellement urbain »

Par |18/03/2019|

Dans le cadre des Journées d’étude organisées par l’École nationale supérieure d’architecture de Belleville sur le thème « Patrimoine et renouvellement urbain », Dominique Renaud a été invité à participer vendredi 15 mars à la table ronde « Des pratiques à partager ».

À travers la présentation de plusieurs opérations de l’agence RVA telles que la réhabilitation des Bleuets de Paul Bossard à Créteil ou celle des Tours Nuage d’Émile Aillaud à Nanterre, il s’agit de s’interroger sur les outils pour permettre de préserver la qualité patrimoniale d’une œuvre tout en engageant les nécessaires travaux de rénovation, de réhabilitation et de mise aux normes actuelles.

Voir le programme

France info
Entretien sur les Tours Nuage

Par |15/03/2019|

Un entretien avec France Info par lequel nous souhaitons pourfendre les fake news, apaiser les débats, expliquer les raisons et les moyens de notre projet.

  1. Pourquoi ne rien faire serait déraisonnable :
  • Une forte dégradation urbaine et sociale des Tours Nuages d’Emile Aillaud qui justifie un projet de renouvellement urbain avec l’ANRU,
  •  Un programme de concours d’architecture très précis « isolation thermique par l’extérieur et réinterprétation contemporaine des nuages du peintre Rieti » propose la requalification des 1600 logements avec les habitants in situ,
  •  La lente desquamation des tours est inéluctable, les aciers poussent, le béton éclate, la céramique d’époque tombe par plaques, et le phénomène s’accélère.
  1. En quoi notre projet répond aux questions posées :
  • Le métal permet la restitution fidèle de la géométrie complexe des courbes des fûts des tours; l’inox, stable, teinté dans la masse, offre une variété importante de couleurs, matité, matrices, de nature à faire vivre les 8 hectares de façades,
  • La forme des 8 000 fenêtres, toutes relevées par drone, sera respectée parfaitement dans leurs géométries et leurs matières, bien que passées en double vitrage pour le confort thermique des habitants et la baisse des charges,
  • L’œuvre de Rieti ne sera pas reproduite ni reconstituée « à la manière de », mais poursuivie de façon contemporaine, en lien avec la ministère de la Culture; c’est ainsi que les tours vont interagir avec leur environnement, ciel, sol, autres bâtiments, dans des reflets nuageux mouvants au gré de la grande mobilité du ciel et de la lumière franciliens.
Voir le projet