Chevilly-Larue (94) – Clos Saint-Michel
Étude urbaine
2019-01-21T15:27:44+01:00

Description du projet

Chevilly-Larue (94) – Clos Saint-Michel

Un peigne pour le Clos Saint-Michel

La Congrégation Saint-Michel possède historiquement à Chevilly-Larue un patrimoine foncier, bâti et végétal, au cœur de la ville, devenu aujourd’hui un peu grand pour la seule activité spirituelle. Aussi, le resserrement des moyens a conduit les sœurs à un partenariat avec Icade Patrimoine pour la valorisation partielle du site;  Icade a confié à l’agence RVA la mission d’urbaniser ce site remarquable, enceint d’un mur protecteur.

La partition du site qui propose à la fois la sanctuarisation du monastère à l’est et l’ouverture à l’urbanisation à l’ouest, s’effectue par l’ouverture d’une voirie partagée nord sud et d’un square qui tient à distance le tumulte de la ville du calme du cloître.

Le projet de lotissement va alors s’évertuer à laisser entrer la lumière de l’ouest profondément dans le site et à conserver le Clos dans son intégrité géométrique. Seules quelques entrées piétonnes et circulées sont ménagées dans l’ouvrage périphérique historique assumé et les pignons des bâtiments de logement formant un peigne est-ouest s’afficheront délicatement sur rue, par-dessus le mur. Cette rigueur géométrique ne perturbe pas l’œuvre originale et sera soulignée par un nombre modéré de matériaux dont la terre cuite.

Une attention particulière a été apportée au traitement de la question environnementale émergeant alors, tant par les objectifs énergétiques que par les contraintes de gestion des eaux de pluies. Celles-ci vont façonner un paysage souhaité à deux échelles : à grand développement dans l’axe nord-sud et plus domestique dans les résidences est-ouest.

Réintégrer un foncier à construire à la ville passante

Aménager la cohabitation des fonctions

Construire une nouvelle offre de logements

Programme : Étude urbaine puis maîtrise d’œuvre du bâti et des espaces publics
Maîtrise d’ouvrage : Congrégation – Icade pour la ville de Chevilly
Équipe : RVA, architectes urbanistes mandataires et paysagistes – EPDC, bureau d’études tous corps d’état
Superficie : 1,3 hectares
Calendrier : Étude en 2012

Actualités et liens associés à ce projet

Le projet de réhabilitation de la résidence des Bleuets à Créteil lauréat du Trophée Béton 2019

Par |22/10/2019|

Le projet de réhabilitation de la résidence des Bleuets à Créteil pour CDC Habitat, livré par l’agence RVA en 2018 au terme d’une vingtaine d’années de travail, a été récompensé du Trophée Béton catégorie professionnelle. 
Le palmarès de cette seconde édition a été dévoilé le 17 octobre 2019 à la Maison de l’architecture à Paris (Xè). Sur les 204 candidatures reçues, 25 projets ont été sélectionnés et 10 projets ont été distingués.
Vincent Lacaille, membre du jury représentant Agnès Vince du ministère de la Culture et de la Communication, a remis le prix à Dominique Renaud et Philippe Vignaud, architectes associés de l’agence.
L’occasion pour eux de de souligner que la réhabilitation n’est pas un art mineur, et de rendre hommage à l’architecte Paul Bossard qui a conçu la résidence en 1962.

Outre la mise aux normes thermique, la mission culturelle devenait la préservation documentée de cette œuvre singulière classée « Architecture contemporaine remarquable ».
Le laboratoire d’études et de recherche sur les matériaux (LERM) a été missionné par l’agence RVA pour diagnostiquer les éléments de façades en béton et proposer des préconisations pour leur réhabilitation

Voir les résultats

Créteil Bleuets – Inauguration de la résidence

Par |18/09/2019|

Mercredi 18 septembre a eu lieu l’inauguration de la fin du projet de rénovation urbaine de la résidence des Bleuets, menée depuis le début des années 2000 par l’agence RVA pour CDC Habitat (anciennement Efidis), en présence du maire Laurent Cathala, des services départementaux, régionaux et de l’ANRU, ainsi que des représentants de la maîtrise d’ouvrage et de l’équipe de maîtrise d’œuvre et d’exécution.
L’occasion de saluer l’attention de la collectivité et de la maîtrise d’ouvrage à la préservation de la qualité patrimoniale à travers l’opération de réhabilitation, avec un souci constant d’adapter les immeubles aux usages d’aujourd’hui.
Ainsi que la considération particulière du comité d’engagement de l’ANRU qui a retenu dans ses attendus la valeur architecturale  de l’œuvre de Paul Bossard et a affecté les fonds nécessaires pour une requalification architecturale, patrimoniale et paysagère des Bleuets.