Canteleu (76) – Plaine des Bas Jardins
Construction de 52 logements
2019-01-23T16:44:28+01:00

Description du projet

Canteleu (76) – Plaine des Bas Jardins

Maisons en lisière

Comme une majorité de grands ensembles, celui de Canteleu bénéficie à la fois d’une situation exceptionnelle ainsi que d’une faible densité.

Ces caractéristiques permettent d’une part l’installation au cœur du grand ensemble d’un petit collectif à la résidence clairement identifiée, dans les grands arbres.

D’autre part, en surplomb de la vallée de la Seine et longée par un chemin de grande randonnée, suivant les cintres de la topologie, nous implantons en contrepoint à la rigueur géométrique du grand ensemble, la double courbe des maisons en lisière de la forêt.

Sur l’espace public « partagé » à la géométrie brisée, s’adossent les garages et les patios privés qui constituent une bande de mise à distance de la rue pacifiée.

Densifier un grand ensemble lâche

Une lisière de maisons groupées

Un petit collectif en pivot

Programme : Construction de 52 logements (17 logements collectifs en locatif social – 09 maisons groupées en locatif social – 09 maisons individuelles en accession sociale)
Maitrise d’ouvrage : Habitat 76
Équipe : RVA, architectes mandataires et paysagistes – Ginger et Bossuyt, bureau d’études tous corps d’état
Type de mission : Maîtrise d’oeuvre complète type loi MOP
Calendrier : Livré en 2016
Budget : 6 525 369 €
Superficie : 3 965 m² SHAB
Performances thermiques : RT 2012

Actualités et liens associés à ce projet

Créteil Bleuets – Inauguration de la résidence

Par |18/09/2019|

Mercredi 18 septembre a eu lieu l’inauguration de la fin du projet de rénovation urbaine de la résidence des Bleuets, menée depuis le début des années 2000 par l’agence RVA pour CDC Habitat (anciennement Efidis), en présence du maire Laurent Cathala, des services départementaux, régionaux et de l’ANRU, ainsi que des représentants de la maîtrise d’ouvrage et de l’équipe de maîtrise d’œuvre et d’exécution.
L’occasion de saluer l’attention de la collectivité et de la maîtrise d’ouvrage à la préservation de la qualité patrimoniale à travers l’opération de réhabilitation, avec un souci constant d’adapter les immeubles aux usages d’aujourd’hui.
Ainsi que la considération particulière du comité d’engagement de l’ANRU qui a retenu dans ses attendus la valeur architecturale  de l’œuvre de Paul Bossard et a affecté les fonds nécessaires pour une requalification architecturale, patrimoniale et paysagère des Bleuets.