Bagnolet (93) – Malassis
Maîtrise d’oeuvre des espaces publics
2019-01-21T15:17:39+01:00

Description du projet

Bagnolet (93) – Malassis

Un grand ensemble dans la ville

Le quartier des Malassis, densément construit sur les restes de murs à pêches, forme une étrave qui surplombe d’une trentaine de mètres le centre-ville de Bagnolet, échoué dans les méandres de l’échangeur du boulevard périphérique et de l’autoroute A3. L’Agence RVA urbaniste, par tous ses plans stratégiques, préserve la géométrie de ce grand ensemble, véritable réceptacle végétal, sa fluidité ainsi que ses grandes diagonales des angles ouverts.

Outre les indispensables actions de désenclavement, de reconquête de l’espace public et de la voirie pacifiée, le projet de paysage se glisse dans les grands sujets conservés et conforte les masses végétales sanctuarisées. A cette composition magistrale majoritairement nord-sud, répond une trame plus discrète, de taille plus modeste qui accompagne la dimension nouvelle de la « résidentialité » qui s’exprime plus particulièrement dans la direction est-ouest.

La Place Sampaix est le point focal de ce schéma d’ensemble, nouvelle polarité qui accueillera demain commerces et équipements de proximité. En contrepoint, un chapelet nord sud de squares et de parcs accueille au nord la bergerie urbaine, les jardins partagés au centre et des activités de plein air au sud, tous fruits de la concertation et du dialogue citoyen.

Gestion des eaux de pluie

Conservation de l’arboretum

Lutte contre l’imperméabilisation des sols

Programme : Maîtrise d’oeuvre pour l’aménagement des espaces publics
Maîtrise d’ouvrage : Ville de Bagnolet
Équipe : RVA, architectes urbanistes paysagistes mandataires – Ingetec, bureau d’études VRD – Atelier Paysage et Lumière, concepteurs lumière
Mission : Maîtrise d’oeuvre complète loi MOP
Budget : 14 050 000 €
Calendrier : Chantier en cours – Livraison prévue en 2020
Superficie : 20 hectares

Actualités et liens associés à ce projet

Coronavirus COVID 19

Par |01/04/2020|

Pendant la crise du COVID 19, bien que confinés, vos interlocuteurs de l’agence RVA restent joignables par leurs boîtes mails usuelles.

Respectons les mesures barrières et de confinement.

ConstruirAcier – Conférence « Lumière, matière première de l’architecture ? »
De lumières et de reflets, la réhabilitation des tours Nuage à Nanterre

Par |11/02/2020|

Dans le cadre du cycle de conférences 2020 « Construire les territoires de demain », organisées par ConstruirAcier à la Maison de l’architecture d’Ile-de-France, Philippe Vignaud a été invité à participer à ce premier volet sur le thème « Lumière, matière première de l’architecture ? Construire, révéler et renouveler les espaces et les volumes», mercredi 22 janvier.

Il a ainsi présenté le projet de réhabilitation des tours Nuage à Nanterre – « De lumières et de reflets » – accompagné de la graphiste Amélie Lebleu qui collabore avec Pierre di Sciullo et l’Agence RVA sur le projet de réinterprétation artistique des façades.

Voir le projet

AMC
Les 100 bâtiments de l’année 2019

Par |09/01/2020|

AMC n°283
Décembre 2019 – Janvier 2020
2019 Architecture en France
« Les 100 bâtiments de l’année 2019 »
Catégorie « Réhabilitation / Transformation » : La réhabilitation de la résidence sociale des Bleuets à Créteil.

Voir l’article en entier

Le projet de réhabilitation de la résidence des Bleuets à Créteil lauréat du Trophée Béton 2019

Par |22/10/2019|

Le projet de réhabilitation de la résidence des Bleuets à Créteil pour CDC Habitat, livré par l’agence RVA en 2018 au terme d’une vingtaine d’années de travail, a été récompensé du Trophée Béton catégorie professionnelle. 
Le palmarès de cette seconde édition a été dévoilé le 17 octobre 2019 à la Maison de l’architecture à Paris (Xè). Sur les 204 candidatures reçues, 25 projets ont été sélectionnés et 10 projets ont été distingués.
Vincent Lacaille, membre du jury représentant Agnès Vince du ministère de la Culture et de la Communication, a remis le prix à Dominique Renaud et Philippe Vignaud, architectes associés de l’agence.
L’occasion pour eux de de souligner que la réhabilitation n’est pas un art mineur, et de rendre hommage à l’architecte Paul Bossard qui a conçu la résidence en 1962.

Outre la mise aux normes thermique, la mission culturelle devenait la préservation documentée de cette œuvre singulière classée « Architecture contemporaine remarquable ».
Le laboratoire d’études et de recherche sur les matériaux (LERM) a été missionné par l’agence RVA pour diagnostiquer les éléments de façades en béton et proposer des préconisations pour leur réhabilitation

Voir les résultats