Angoulême (16) – Basseau Grande Garenne
Étude de cohérence et de programmation urbaine
2019-01-21T15:27:08+02:00

Description du projet

Angoulême (16) – Basseau Grande Garenne

Penser et urbaniser le rétrécissement des villes modernes

La ligne des trains à grande vitesse est un accélérateur de tendances urbaines : le développement ou le rétrécissement des aires urbaines traversées par les LGV se trouvent accrus à l’occasion de la mise en service. Précisément, entre Paris et Bordeaux, la desserte prochaine d’Angoulême par la LGV sud-ouest va rapprocher les parisiens de la capitale de la bande dessinée, mais les angoumoisins se situeront demain en banlieue de la capitale aquitaine.

Ainsi posé, le choix stratégique de la Ville doit se faire à la fois en anticipant les risques de dévitalisation et en renforçant les atouts susceptibles de demeurer des vecteurs de développement économique ; on pense notamment à la cité de l’image. En toutes hypothèses, le constat que nous posons, fait de dévitalisation du centre-ville et de mitage péri-urbain, a conduit l’équipe à proposer une meilleure gestion territoriale pour agir sur ce double tropisme. Accroître la densité du centre de l’agglomération, le revitaliser et le rendre plus attractif représente la première action pour une ambitieuse rétention des énergies ainsi qu’un éventuel meilleur accueil de population sans doute acquise par la douceur angoumoisine et la cité de l’image.

Dans le même temps, il apparaît indispensable de stopper le gâchis territorial silencieux et continu qui s’opère via l’ouverture insensée de nouvelles urbanisations commerciales et d’habitat. Ce double mouvement de contention et de densification permettra l’optimisation des investissements publics en matière de transports en commun ainsi qu’une meilleure gestion de l’espace public et des équipements.

Pour enrayer son déclin et sa paupérisation, Angoulême doit se penser ville et se donner à voir comme telle et ainsi se rendre désirable grâce à ses atouts notamment patrimoniaux, ses aménités paysagères et climatiques.

Programmer la densification à long terme pour prévenir l’extension

Programmer des lieux d’intensité pour maintenir une identité valorisée

Programme : Étude urbaine pour la rénovation du quartier Basseau Grande Garenne ANRU puis étude de cohérence et de programmation urbaine
Maîtrise d’ouvrage : Ville d’Angoulême
Équipe : RVA, architectes urbanistes mandataires et paysagistes – Frédéric Cuillier Conseils – Objectif ville – ECCTA
Calendrier : Étude en 2011
Superficie : Centre historique et première couronne

Actualités et liens associés à ce projet

École de Belleville – Journées d’études
Table ronde sur le thème « Patrimoine et renouvellement urbain »

Par |18/03/2019|

Dans le cadre des Journées d’étude organisées par l’École nationale supérieure d’architecture de Belleville sur le thème « Patrimoine et renouvellement urbain », Dominique Renaud a été invité à participer vendredi 15 mars à la table ronde « Des pratiques à partager ».

À travers la présentation de plusieurs opérations de l’agence RVA telles que la réhabilitation des Bleuets de Paul Bossard à Créteil ou celle des Tours Nuage d’Émile Aillaud à Nanterre, il s’agit de s’interroger sur les outils pour permettre de préserver la qualité patrimoniale d’une œuvre tout en engageant les nécessaires travaux de rénovation, de réhabilitation et de mise aux normes actuelles.

Voir le programme

France info
Entretien sur les Tours Nuage

Par |15/03/2019|

Un entretien avec France Info par lequel nous souhaitons pourfendre les fake news, apaiser les débats, expliquer les raisons et les moyens de notre projet.

  1. Pourquoi ne rien faire serait déraisonnable :
  • Une forte dégradation urbaine et sociale des Tours Nuages d’Emile Aillaud qui justifie un projet de renouvellement urbain avec l’ANRU,
  •  Un programme de concours d’architecture très précis « isolation thermique par l’extérieur et réinterprétation contemporaine des nuages du peintre Rieti » propose la requalification des 1600 logements avec les habitants in situ,
  •  La lente desquamation des tours est inéluctable, les aciers poussent, le béton éclate, la céramique d’époque tombe par plaques, et le phénomène s’accélère.
  1. En quoi notre projet répond aux questions posées :
  • Le métal permet la restitution fidèle de la géométrie complexe des courbes des fûts des tours; l’inox, stable, teinté dans la masse, offre une variété importante de couleurs, matité, matrices, de nature à faire vivre les 8 hectares de façades,
  • La forme des 8 000 fenêtres, toutes relevées par drone, sera respectée parfaitement dans leurs géométries et leurs matières, bien que passées en double vitrage pour le confort thermique des habitants et la baisse des charges,
  • L’œuvre de Rieti ne sera pas reproduite ni reconstituée « à la manière de », mais poursuivie de façon contemporaine, en lien avec la ministère de la Culture; c’est ainsi que les tours vont interagir avec leur environnement, ciel, sol, autres bâtiments, dans des reflets nuageux mouvants au gré de la grande mobilité du ciel et de la lumière franciliens.
Voir le projet

Objectif ville
Les « Tours Nuage » nouvelle génération débarquent

Par |15/03/2019|

Objectif ville n°25
Mars-Avril-Mai 2019
Dossier territoires : Nanterre, ville plurielle
« Les Tours Nuage nouvelle génération débarquent »
Auteur : Juliette Kinkela

Voir l’article en entier

Concours gagné
Réhabilitation du village olympique de Grenoble

Par |05/03/2019|

La Société dauphinoise de l’habitat a confié à l’agence RVA la réhabilitation de 629 logements du village olympique de Grenoble, initialement réalisé par Maurice Novarina entre 1967 et 1968 pour accueillir les Xè Jeux olympiques d’hiver.

L’équipe est composée de l’agence RVA architectes mandataires et paysagistes, associée à l’atelier d’architecture Paris et accompagnée par les bureaux d’études Synapse, Acceo et Sinaquanon.

Choisy – Rue du Docteur Roux – Chantier

Par |20/02/2019|

Le chantier de construction de 43 logements collectifs sociaux a commencé rue du Docteur Roux à Choisy-le-Roi (94).

Les voiles par passe sont terminés, c’est maintenant le début des longrines !

L’ensemble de l’opération sera livrée en 2020.

Voir le projet

Le Monde
A Nanterre, ciel d’orage sur les tours Nuage

Par |14/02/2019|

Le Monde n°23045
13 février 2019
« À Nanterre, ciel d’orage sur les tours Nuage »
Auteur : Grégoire Allix

Voir l’article en entier