Saint-Denis (93) – Résidence Delaune
Réhabilitation de 189 logements
2019-01-23T16:05:43+02:00

Description du projet

Saint-Denis (93) – Résidence Delaune

Préservation et restitution

Le très politique, et moderne modéré André Lurçat, architecte en chef de Saint Denis, a beaucoup construit de logements et d’équipements scolaires dans cette partie du nord du département de la Seine de l’époque de la reconstruction, accompagné souvent de son frère Jean, peintre et tapissier.

Le quartier Auguste Delaune présente assez bien les échelles, la simplicité volumétrique recherchées par Lurçat. Ici ce sont des cubes de briques à r + 4, simples, sobrement percés par ces baies caractéristiques aux proportions héritées de son travail chez Mallet-Stevens.

La réhabilitation, en lien étroit avec l’architecte des bâtiments de France, propose une préservation maximale de l’ouvrage initial : structures béton, murs de façade en briques, cadres des baies en béton. Les baies aux montants fin sen acier ont déjà été remplacées et perdu leur finesse initiale, malheureusement énergivores.

L’isolation par l’extérieur de ces bâtiments ainsi que la pose de tous les baies et cadres rapportés se fera en milieu occupé, en occasionnant le moins de gêne possible pour les habitants.

Réhabilitation patrimoniale

Label « Architecture Contemporaine remarquable »

Architecte : André Lurçat

En accord avec l’ABF, conservation des parements de briques et des encadrements des baies

Programme : Réhabilitation et résidentialisation de 189 logements collectifs sociaux en site occupé
Maitrise d’ouvrage : Plaine Commune Habitat
Équipe : RVA, architectes mandataires et paysagistes – Cotec ingénierie, bureau d’études tous corps d’état
Type de mission : Maîtrise d’oeuvre complète type loi MOP + diagnostic
Calendrier : APD en cours – Livraison prévue pour 2020
Budget : 5 800 000 €
Superficie : 9 704 m² SHAB

Actualités et liens associés à ce projet

Choisy – Rue du Docteur Roux – Chantier

Par |20/02/2019|

Le chantier de construction de 43 logements collectifs sociaux a commencé rue du Docteur Roux à Choisy-le-Roi (94).

Les voiles par passe sont terminés, c’est maintenant le début des longrines !

L’ensemble de l’opération sera livrée en 2020.

Voir le projet

Le Monde
A Nanterre, ciel d’orage sur les tours Nuage

Par |14/02/2019|

Le Monde n°23045
13 février 2019
« À Nanterre, ciel d’orage sur les tours Nuage »
Auteur : Grégoire Allix

Voir l’article en entier

Traits urbains
Melun – Ajuster leviers et projets pour transformer l’entrée nord

Par |12/02/2019|

Traits urbains n°101
6 février 2019
Projets urbains
« Melun – Ajuster leviers et projets pour transformer l’entrée nord »
Auteur : Nora Hachache

Voir l’article en entier

Livre aux éditions À vivre
1962 – 2017 Le 16 rue Auguste Daix à Fresnes

Par |15/01/2019|

Sortie aux éditions À vivre du livre « 1962 – 2017 Le 16 rue Auguste Daix à Fresnes », racontant l’histoire du projet de réhabilitation des 264 logements de la résidence Daix menée par l’agence RVA.

« La saga vivante et passionnante d’une réhabilitation.
L’immeuble de Toit et Joie à Fresnes, innovant à sa création en 1962, a vieilli. Ce livre raconte comment le bâtiment a été rénové, à partir de 2012; transformé aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur avec le concours de tous : bailleur, professionnels du bâtiment, politiques et résidents »

Lire quelques extraits

Le Moniteur
Créteil – Les Bleuets achèvent leur renouveau

Par |14/12/2018|

Le Monteur des travaux publics n°6007
14 décembre 2018
Grand Paris – Ile-de-France
« Créteil – Les Bleuets achèvent leur renouveau »
Auteur : Raphaëlle Saint-Pierre

Voir l’article en entier

Ekopolis – Cycle de conférences Réhabi(li)ter
Comment réussir sa stratégie de rénovation pas à pas ?

Par |12/12/2018|

Dans le cadre des cycles de conférences Réhabi(li)ter organisés par Ekopolis, Dominique Renaud a été invité à participer au troisième séminaire intitulé « Réhabiliter : dépasser l’approche énergétique », autour de la question : « Comment réussir sa stratégie de rénovation pas à pas ? ».

Cycles de séminaires d’Ekopolis