Pantin (93) – Le Serpentin, quartier des Courtillières
Réhabilitation de 511 logements
2019-10-07T17:56:40+02:00

Description du projet

Pantin (93) – Le Serpentin, quartier des Courtillières

Pixellisation contemporaine

Avec son Serpentin et ses tours, cet ensemble de bâtiments construit par Emile Aillaud entre 1956 et 1960 a fait l’objet d’une première réhabilitation dans les années 1980.

Pendant 15 ans, l’agence RVA a en charge la restructuration lourde de ce quartier d’habitat social des « Trente Glorieuses ».

Les trois hectares de façade du Serpentin sont au cœur du projet urbain, social et culturel, et des arbitrages complexes entre Œuvre et Ouvrage.

La gigantesque fresque de 800 mètres de long conçue par les architectes de l’Agence RVA et le graphiste Pierre di Sciullo respecte la première en enveloppant la seconde d’un manteau isolant, lui-même protégé de pâte de verre.

Ainsi paré d’une contemporaine pixellisation, le Serpentin, restitué dans sa position de fer de lance de la modernité, propose des logements rénovés, aux surfaces accrues avec des vues imprenables sur le parc central restauré.

Réhabilitation patrimoniale

Label « Architecture Contemporaine remarquable »

Architecte : Émile Aillaud

Conception des parements de façades avec Pierre di Sciullo, graphiste.

Pixellisation des façades par la mise en œuvre de mosaïques de pâte de verre

Restructuration complète des logements

Programme : Réhabilitation et résidentialisation de 655 logements collectifs sociaux (101 logements récomposés – 382 logements restructurés – 28 logements déclassés – 60 logements démolis)
Maitrise d’ouvrage : Pantin Habitat
Équipe : RVA, architectes mandataires et paysagistes – Arcoba, bureau d’études tous corps d’état – Vincent Pruvost, paysagiste – Pierre di Sciullo, graphiste
Type de mission : Maîtrise d’oeuvre complète type loi MOP + diagnostic
Calendrier : Livré en 2016
Budget : 50 739 701 €
Superficie : 45 172 m² SHON
Performances thermiques : CERQUAL

Actualités et liens associés à ce projet