Noisy-le-Grand (93) – Route de Gournay
Construction de 42 logements
2019-01-23T10:05:20+01:00

Description du projet

Noisy-le-Grand (93) – Route de Gournay

En allant vers la Marne

Le projet s’inscrit sur la limite Nord du nouveau quartier Gournay-Cossonneau, en relation direct avec le quartier pavillonnaire des Rives de Marne.

En offrant dans la perspective de la rue de Gournay des « façades-pignons » alternant avec les traitements paysagers du cœur d’îlot, cette insertion dans le site favorise les expositions est, sud et ouest et les vues sur les Côteaux de la Marne dans le respect des orientations définies dans le plan d’aménagement général.

Le corps de bâtiment principal implanté en retrait de 2 mètres des rues, développe un volume principal à R+3 et un attique en retrait sur 3 de ses côtés.

Le bâtiment implanté le long de la limite sud développe une volumétrie en terrasse. Sa hauteur décroit du R+4, à l’est sur la voie publique, au R+2 & R+1, sur la limite séparative ouest. 85% des logements bénéficient d’un prolongement extérieur, sous forme de balcon et/ou terrasse.

Les balcons ont une profondeur moyenne comprise entre 1,30 et 1,50 m. Ils sont équipés d’une partie séchoir, ventilée à l’abri des regards. Des panneaux ajourés « brise-soleil » ponctuent les linéaires de balcons et terrasses. Ce sont également des « paravents » qui abritent du regard les zones de stockage.

Hall traversant

Socle en brique

Attique en zinc

Jeux de balcons filants , de brise-soleil et de volets métalliques en façade.

Programme : Construction de 42 logements collectifs en location sociale
Maitrise d’ouvrage : Immobilière 3F
Équipe : RVA, architectes mandataires et paysagistes – BECT, bureau d’études tous corps d’état
Type de mission : Maîtrise d’oeuvre complète type loi MOP
Calendrier : Livré en 2016
Budget : 4 089 500 €
Superficie : 2 346 m² SHAB
Performances thermiques : RT 2012-10% – H&E 2012-A

Actualités et liens associés à ce projet

ConstruirAcier – Conférence « Lumière, matière première de l’architecture ? »
De lumières et de reflets, la réhabilitation des tours Nuage à Nanterre

Par |11/02/2020|

Dans le cadre du cycle de conférences 2020 « Construire les territoires de demain », organisées par ConstruirAcier à la Maison de l’architecture d’Ile-de-France, Philippe Vignaud a été invité à participer à ce premier volet sur le thème « Lumière, matière première de l’architecture ? Construire, révéler et renouveler les espaces et les volumes», mercredi 22 janvier.

Il a ainsi présenté le projet de réhabilitation des tours Nuage à Nanterre – « De lumières et de reflets » – accompagné de la graphiste Amélie Lebleu qui collabore avec Pierre di Sciullo et l’Agence RVA sur le projet de réinterprétation artistique des façades.

Voir le projet

AMC
Les 100 bâtiments de l’année 2019

Par |09/01/2020|

AMC n°283
Décembre 2019 – Janvier 2020
2019 Architecture en France
« Les 100 bâtiments de l’année 2019 »
Catégorie « Réhabilitation / Transformation » : La réhabilitation de la résidence sociale des Bleuets à Créteil.

Voir l’article en entier

Le projet de réhabilitation de la résidence des Bleuets à Créteil lauréat du Trophée Béton 2019

Par |22/10/2019|

Le projet de réhabilitation de la résidence des Bleuets à Créteil pour CDC Habitat, livré par l’agence RVA en 2018 au terme d’une vingtaine d’années de travail, a été récompensé du Trophée Béton catégorie professionnelle. 
Le palmarès de cette seconde édition a été dévoilé le 17 octobre 2019 à la Maison de l’architecture à Paris (Xè). Sur les 204 candidatures reçues, 25 projets ont été sélectionnés et 10 projets ont été distingués.
Vincent Lacaille, membre du jury représentant Agnès Vince du ministère de la Culture et de la Communication, a remis le prix à Dominique Renaud et Philippe Vignaud, architectes associés de l’agence.
L’occasion pour eux de de souligner que la réhabilitation n’est pas un art mineur, et de rendre hommage à l’architecte Paul Bossard qui a conçu la résidence en 1962.

Outre la mise aux normes thermique, la mission culturelle devenait la préservation documentée de cette œuvre singulière classée « Architecture contemporaine remarquable ».
Le laboratoire d’études et de recherche sur les matériaux (LERM) a été missionné par l’agence RVA pour diagnostiquer les éléments de façades en béton et proposer des préconisations pour leur réhabilitation

Voir les résultats