Fresnes (94) – Résidence Daix
Réhabilitation de 251 logements et création de 8 logements neufs
2019-01-23T16:08:26+02:00

Description du projet

Fresnes (94) – Résidence Daix

Un lingot changeant

La population de Fresnes, qui a été multipliée par quatre durant les «Trente Glorieuses», a massivement été logée dans des grands ensembles. Le bâtiment de Toit et Joie est le seul à s’être hissé dans le bourg historique en surplomb de la vallée de la Bièvre.

Sa silhouette initiale, issue de la famille des « unités d’habitation » contient un modèle du genre avec des logements en duplex inversés. Ils occupent une enveloppe de moindre qualité ayant déjà subie les assauts de réhabilitations diverses. Cependant du fait de sa qualité typologique interne et par anticipation d’un bilan carbone global catastrophique en cas de démolition, sa conservation fut décidée.

Afin que celle-ci soit acceptée par la population alentour, un soin particulier a été porté à son intégration au sein de son environnement, notamment son rapport à la rue (cf le projet de jardin dans la section «paysage»).

Outre la mise à niveau des parties communes et des logements, le reconditionnement du bâtiment porte particulièrement sur sa peau externe qui contient une forte isolation thermique ainsi que les occultations des baies et loggias.

Du socle sombre à l’évanescence du garde-corps de l’attique, les tons « champagne » du métal se déclinent et s’interpénètrent graduellement. Les loggias donnent à lire l’épaisseur du dispositif, alors que les volets coulissants apportent de la vie graphique à ce lingot changeant.

Architectes : André Chatelain (Grand prix de Rome) et Jean Frottier

Duplex ascendants et descendants imbriqués

Intégration des loggias dans les logements T3 pour la remise aux standards actuels d’habiter

Création de 8 logements PMR en surélévation

Programme : Réhabilitation et résidentialisation de 264 logements collectifs en site occupé (142 logements réhabilités – 95 logements étendus – 15 logements restructurés) et création de 8 logements individuels en surélévation
Maitrise d’ouvrage : Toit et Joie
Équipe : RVA, architectes mandataires et paysagistes – Talbot, économistes – Cferm, bureau d’études énergie – EVP, bureau d’études structure – Cardonnel, bureau d’études thermique – Ingetec, bureau d’études VRD
Type de mission : Maîtrise d’oeuvre complète type loi MOP + diagnostic
Calendrier : Livré en 2017
Budget : 16 116 000 €
Superficie : 13 885 m² SHAB
Performances thermiques : BBC Rénovation – Cerqual

Actualités et liens associés à ce projet

École de Belleville – Journées d’études
Table ronde sur le thème « Patrimoine et renouvellement urbain »

Par |18/03/2019|

Dans le cadre des Journées d’étude organisées par l’École nationale supérieure d’architecture de Belleville sur le thème « Patrimoine et renouvellement urbain », Dominique Renaud a été invité à participer vendredi 15 mars à la table ronde « Des pratiques à partager ».

À travers la présentation de plusieurs opérations de l’agence RVA telles que la réhabilitation des Bleuets de Paul Bossard à Créteil ou celle des Tours Nuage d’Émile Aillaud à Nanterre, il s’agit de s’interroger sur les outils pour permettre de préserver la qualité patrimoniale d’une œuvre tout en engageant les nécessaires travaux de rénovation, de réhabilitation et de mise aux normes actuelles.

Voir le programme

France info
Entretien sur les Tours Nuage

Par |15/03/2019|

Un entretien avec France Info par lequel nous souhaitons pourfendre les fake news, apaiser les débats, expliquer les raisons et les moyens de notre projet.

  1. Pourquoi ne rien faire serait déraisonnable :
  • Une forte dégradation urbaine et sociale des Tours Nuages d’Emile Aillaud qui justifie un projet de renouvellement urbain avec l’ANRU,
  •  Un programme de concours d’architecture très précis « isolation thermique par l’extérieur et réinterprétation contemporaine des nuages du peintre Rieti » propose la requalification des 1600 logements avec les habitants in situ,
  •  La lente desquamation des tours est inéluctable, les aciers poussent, le béton éclate, la céramique d’époque tombe par plaques, et le phénomène s’accélère.
  1. En quoi notre projet répond aux questions posées :
  • Le métal permet la restitution fidèle de la géométrie complexe des courbes des fûts des tours; l’inox, stable, teinté dans la masse, offre une variété importante de couleurs, matité, matrices, de nature à faire vivre les 8 hectares de façades,
  • La forme des 8 000 fenêtres, toutes relevées par drone, sera respectée parfaitement dans leurs géométries et leurs matières, bien que passées en double vitrage pour le confort thermique des habitants et la baisse des charges,
  • L’œuvre de Rieti ne sera pas reproduite ni reconstituée « à la manière de », mais poursuivie de façon contemporaine, en lien avec la ministère de la Culture; c’est ainsi que les tours vont interagir avec leur environnement, ciel, sol, autres bâtiments, dans des reflets nuageux mouvants au gré de la grande mobilité du ciel et de la lumière franciliens.
Voir le projet

Objectif ville
Les « Tours Nuage » nouvelle génération débarquent

Par |15/03/2019|

Objectif ville n°25
Mars-Avril-Mai 2019
Dossier territoires : Nanterre, ville plurielle
« Les Tours Nuage nouvelle génération débarquent »
Auteur : Juliette Kinkela

Voir l’article en entier

Concours gagné
Réhabilitation du village olympique de Grenoble

Par |05/03/2019|

La Société dauphinoise de l’habitat a confié à l’agence RVA la réhabilitation de 629 logements du village olympique de Grenoble, initialement réalisé par Maurice Novarina entre 1967 et 1968 pour accueillir les Xè Jeux olympiques d’hiver.

L’équipe est composée de l’agence RVA architectes mandataires et paysagistes, associée à l’atelier d’architecture Paris et accompagnée par les bureaux d’études Synapse, Acceo et Sinaquanon.

Choisy – Rue du Docteur Roux – Chantier

Par |20/02/2019|

Le chantier de construction de 43 logements collectifs sociaux a commencé rue du Docteur Roux à Choisy-le-Roi (94).

Les voiles par passe sont terminés, c’est maintenant le début des longrines !

L’ensemble de l’opération sera livrée en 2020.

Voir le projet

Le Monde
A Nanterre, ciel d’orage sur les tours Nuage

Par |14/02/2019|

Le Monde n°23045
13 février 2019
« À Nanterre, ciel d’orage sur les tours Nuage »
Auteur : Grégoire Allix

Voir l’article en entier