Fresnes (94) – Résidence Daix
Réhabilitation de 251 logements et création de 8 logements neufs
2020-02-17T17:09:25+01:00

Description du projet

Fresnes (94) – Résidence Daix

Un lingot changeant

La population de Fresnes, qui a été multipliée par quatre durant les «Trente Glorieuses», a massivement été logée dans des grands ensembles. Le bâtiment de Toit et Joie est le seul à s’être hissé dans le bourg historique en surplomb de la vallée de la Bièvre.

Sa silhouette initiale, issue de la famille des « unités d’habitation » contient un modèle du genre avec des logements en duplex inversés. Ils occupent une enveloppe de moindre qualité ayant déjà subie les assauts de réhabilitations diverses. Cependant du fait de sa qualité typologique interne et par anticipation d’un bilan carbone global catastrophique en cas de démolition, sa conservation fut décidée.

Afin que celle-ci soit acceptée par la population alentour, un soin particulier a été porté à son intégration au sein de son environnement, notamment son rapport à la rue (cf le projet de jardin dans la section «paysage»).

Outre la mise à niveau des parties communes et des logements, le reconditionnement du bâtiment porte particulièrement sur sa peau externe qui contient une forte isolation thermique ainsi que les occultations des baies et loggias.

Du socle sombre à l’évanescence du garde-corps de l’attique, les tons « champagne » du métal se déclinent et s’interpénètrent graduellement. Les loggias donnent à lire l’épaisseur du dispositif, alors que les volets coulissants apportent de la vie graphique à ce lingot changeant.

Architectes : André Chatelain (Grand prix de Rome) et Jean Frottier

Duplex ascendants et descendants imbriqués

Intégration des loggias dans les logements T3 pour la remise aux standards actuels d’habiter

Création de 8 logements PMR en surélévation

Programme : Réhabilitation et résidentialisation de 251 logements collectifs en site occupé (224 logements réhabilités – 17 logements restructurés) et création de 8 logements individuels en surélévation
Maitrise d’ouvrage : Toit et Joie
Équipe : RVA, architectes mandataires et paysagistes – Talbot, économistes – Cferm, bureau d’études énergie – EVP, bureau d’études structure – Cardonnel, bureau d’études thermique – Ingetec, bureau d’études VRD
Type de mission : Maîtrise d’oeuvre complète type loi MOP + diagnostic
Calendrier : Livré en 2017
Budget : 16 116 000 €
Superficie : 13 885 m² SHAB
Performances thermiques : BBC Rénovation – Cerqual

Actualités et liens associés à ce projet

Recrutement Urbaniste Stagiaire – Assistant de projet

Par |20/07/2021|

Sous la supervision d’un chef de projet, il/elle a pour missions :

  • Accompagnement de l’équipe pour des études de faisabilités et la rédaction de cahiers de prescriptions et de fiches de lots.
  • Assistance à la conception, production de documents graphiques et techniques
  • Assistance au suivi de production

Le stagiaire sera amené à suivre les chefs de projet sur site et en réunion.

Description du profil recherché :
Formation : Ecole d’Urbanisme/ou École d’architecte
Niveau : Master 2
Durée de 3 à 6 mois
Organisé et méthodique, sérieux et rigoureux, réactif
Capacité à travailler en équipe et à gérer simultanément plusieurs tâches
Réel intérêt pour l’Urbanisme
Maîtrise impérative des outils de dessin, modélisation et graphiques
Logiciels : Autocad, Sketchup et suite Adobe Creative (Indesign – Photoshop – Illustrator)

Date de prise de fonctions : Immédiate

Temps plein

Pour postuler : envoyer une lettre de motivation, CV et portfolio à l’adresse suivante : contact@agencerva.com

Visionnez ici l’intervention de Dominique Renaud, architecte associé de l’Agence RVA à l’occasion de la table ronde des journées de JERU « De l’ambition pour nos réhabilitations »

Par |09/07/2021|

Dans le cadre des Journées d’échange sur le renouvellement urbain (JERU) organisées par l’ANRU, Dominique Renaud, directeur associé de l’Agence RVA et Nicolas Decouvelaere, directeur du développement et du patrimoine chez Archipel Habitat, sont intervenus le 1er juillet 2021 dans le cadre d’un atelier en vidéoconférence intitulé « De l’ambition pour nos réhabilitations ».

Détail de l’atelier
« La réhabilitation du bâti, un élément secondaire du PRU ? Au contraire ! De la qualité des logements sociaux occupés dépendent l’attractivité de tout un quartier et le bien-être de ses habitants. Grâce à de nouvelles méthodes, stratégies et savoir-faire aujourd’hui éprouvés, venez découvrir comment la réussite d’un renouvellement urbain passe aussi par un programme de réhabilitation ambitieux. »

Voir le replay

Welcome to the jungle
Soho (small office, home office) : prêt·e à habiter dans votre bureau ?

Par |16/06/2021|

Blog Welcome to the jungle
15 juin 2021
« Soho (small office, home office) : prêt·e à habiter dans votre bureau ? »
Auteur : Camille Rabineau

Travail, habitat et réhabilitation
L’architecte Philippe Vignaud complète : « Il n’y a pas de solution miracle mais un chapelet de réponses. Dans le neuf, quand cela ne sera pas la pièce en plus, ce sera l’alcôve dans la pièce de vie. Mais c’est dans le parc existant qu’on dispose du levier le plus fort. Quand on réhabilite 200 ou 300 logements, rouvrir ou transformer des espaces rebuts comme d’anciens locaux techniques, financièrement, on est dans l’épaisseur du trait. »

Lire l’article

3 juin 2021
Pose de la première pierre du programme « Liberty » à Tours

Par |04/06/2021|

La « première pierre » du programme Liberty a enfin été posée le jeudi 3 juin 2021, en présence de Madame Savourey, adjointe au maire, déléguée à l’urbanisme et aux grands projets urbains.

Labelisée « Biodivercity », l’opération comprend 56 logements collectifs dont 10 logements intermédiaires, destinés à l’accession. Elle est portée par le Groupe GAMBETTA et COOPEA. 25 logements sont proposés sous le régime du PSLA.

Le programme est implanté dans l’écoquartier « Monconseil », aménagé par Tours Habitat et dont l’urbanisme a été confiée à l’agence RVA.

Voir le projet

Projet livré
La réhabilitation de la cité Delaune à Saint-Denis est achevée

Par |28/03/2021|

Patrimoine labelisé « Architecture contemporaine remarquable », la cité Auguste Delaune a été construite entre 1956 et 1962 par l’architecte André Lurçat.

Inscrite à l’origine dans un vaste plan d’ensemble de 1 500 logements, la résidence Delaune est la première amorce du projet le long de l’avenue du Colonel Fabien Saint-Denis.

En accord avec l’Architecte des bâtiments de France, les façades d’origine ont été restituées. Les façades en briques posées à l’anglaise sur l’isolation thermique extérieure, et la modénature rythmée par les encadrements des baies, sont préservées.

Voir le projet
Aller en haut