Arcueil (94) – Chaperon vert
Réhabilitation de 246 logements
2019-10-07T17:30:14+01:00

Description du projet

Arcueil (94) – Chaperon vert

Une écriture régulière

Jacques Poirier, architecte de l’école d’Auguste Perret, aura retenu de la leçon du Havre, l’urbanité possible du grand ensemble, d’une part avec son rapport au tracé des rues et d’autre part avec son système constructif modulaire et répétitif qui confère à l’ensemble une écriture régulière, moderne et classique à la fois.

Trois enjeux président à la réhabilitation de ce site de 13 ha, installé aux portes de Paris sur les communes d’Arcueil et de Gentilly, construit entre 1955 et 1965 sur des terres maraîchères en lisière de Paris :

  • préserver et valoriser la cohérence urbaine de l’ensemble par la conservation restaurée des extrados modernes classiques exprimée par la multiplication des structures béton et des remplissages brique.
  • exprimer l’échelle de la résidence par la réalisation d’un parc public de proximité.
  • satisfaire aux exigences actuelles de qualité de l’habitat dans le cadre des réhabilitations lourdes des logements en créant autour du jardin des extensions légères dans le rythme de l’existant.

Architecte : Jacques Poirier

Extension des logements pour les réadapter aux standards actuels

Réalisation d’un parc public de proximité en cœur d’îlot

Programme : Réhabilitation et résidentialisation de 264 logements en site occupé (142 logements réhabilités – 95 logements étendus – 15 logements restructurés)
Maitrise d’ouvrage : Opaly
Équipe : RVA, architectes mandataires et paysagistes – EPDC, bureaux d’études tous corps d’état – MEBI, économistes – IETI, bureau d’études environnemental
Type de mission : Maîtrise d’oeuvre complète type loi MOP + diagnostic
Calendrier : Livré en 2018
Budget : 9 559 000 €
Superficie : 13 610 m² SHAB
Performances thermiques : CERQUAL – Patrimoine Habitat – Extensions : conformes à la RT 2012 – Etiquettes D/E à Etiquette C pour les bâtiments réhabilités

Actualités et liens associés à ce projet

Le projet de réhabilitation de la résidence des Bleuets à Créteil lauréat du Trophée Béton 2019

Par |22/10/2019|

Le projet de réhabilitation de la résidence des Bleuets à Créteil pour CDC Habitat, livré par l’agence RVA en 2018 au terme d’une vingtaine d’années de travail, a été récompensé du Trophée Béton catégorie professionnelle. 
Le palmarès de cette seconde édition a été dévoilé le 17 octobre 2019 à la Maison de l’architecture à Paris (Xè). Sur les 204 candidatures reçues, 25 projets ont été sélectionnés et 10 projets ont été distingués.
Vincent Lacaille, membre du jury représentant Agnès Vince du ministère de la Culture et de la Communication, a remis le prix à Dominique Renaud et Philippe Vignaud, architectes associés de l’agence.
L’occasion pour eux de de souligner que la réhabilitation n’est pas un art mineur, et de rendre hommage à l’architecte Paul Bossard qui a conçu la résidence en 1962.

Outre la mise aux normes thermique, la mission culturelle devenait la préservation documentée de cette œuvre singulière classée « Architecture contemporaine remarquable ».
Le laboratoire d’études et de recherche sur les matériaux (LERM) a été missionné par l’agence RVA pour diagnostiquer les éléments de façades en béton et proposer des préconisations pour leur réhabilitation

Voir les résultats

Créteil Bleuets – Inauguration de la résidence

Par |18/09/2019|

Mercredi 18 septembre a eu lieu l’inauguration de la fin du projet de rénovation urbaine de la résidence des Bleuets, menée depuis le début des années 2000 par l’agence RVA pour CDC Habitat (anciennement Efidis), en présence du maire Laurent Cathala, des services départementaux, régionaux et de l’ANRU, ainsi que des représentants de la maîtrise d’ouvrage et de l’équipe de maîtrise d’œuvre et d’exécution.
L’occasion de saluer l’attention de la collectivité et de la maîtrise d’ouvrage à la préservation de la qualité patrimoniale à travers l’opération de réhabilitation, avec un souci constant d’adapter les immeubles aux usages d’aujourd’hui.
Ainsi que la considération particulière du comité d’engagement de l’ANRU qui a retenu dans ses attendus la valeur architecturale  de l’œuvre de Paul Bossard et a affecté les fonds nécessaires pour une requalification architecturale, patrimoniale et paysagère des Bleuets.