Melun (77) – Arc Nord et Hauts de Melun
Schéma de cohérence et NPNRU
2019-10-08T12:57:54+02:00

Description du projet

Melun (77) – Arc Nord et Hauts de Melun

Quand la géographie fait la ville

C’est un cas d’histoire classique de l’urbanisation française : un centre installé sur un franchissement aisé de la Seine, une expansion urbaine soutenue par l’arrivée de la voie ferrée, rapidement bloquée vers le sud par la forêt, puis une juxtaposition des fonctions au nord : logements datant de la période de la reconstruction, zone d’activité et de commerces et grandes infrastructures liées à l’explosion de l’usage de la voiture individuelle.

Aujourd’hui et après les travaux ciblés de requalification « ANRU » des quartiers de grands ensembles, Melun poursuit sa rénovation et souhaite en faire le moteur d’un développement harmonieux pour l’ensemble de l’arc Nord et ainsi reconquérir une attractivité régionale.

Les premiers objectifs dégagés dans notre proposition lauréate du concours d’urbanisme :

  • révéler l’identité paysagère : la forêt, l’eau et l’agriculture
  • apaiser et densifier l’arc nord et l’envisager comme un écoquartier (démolition des infrastructures, développement de logements varies et d’activités)
  • donner à lire les identités particulières des sous-quartiers par leur affichage sur les lieux d’intensités (transport, tour, commerces, activités et services…)

Réintégration de la nature en ville

Qualification du patrimoine social par le paysage

Programme : Mission de maîtrise d’œuvre et de prestation intellectuelle dans le cadre du Nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU) du site Hauts de Melun
Maîtrise d’ouvrage : Villes de Melun et Le-Mée-Sur-Seine et Communauté d’Agglomération de Melun-Val-de-Seine
Équipe : RVA, architectes urbanistes mandataires et paysagistes – ACC-S, BET mobilité – EPDC, BET VRD – IETI, BET HQE – GEXPERTISE, géomètres – FCL, juriste et fiscalité – Perspectives urbaines et sociales, montage opérationnel – UCC, économie – CUADD, concertation – Socio en ville, sociologues – Valéro Gadan, architectes co-traitants
Calendrier : En cours depuis 2016
Superficie : 2.5 km² shéma de cohérence – 53 ha NPNRU

Actualités et liens associés à ce projet

ConstruirAcier – Conférence « Lumière, matière première de l’architecture ? »
De lumières et de reflets, la réhabilitation des tours Nuage à Nanterre

Par |11/02/2020|

Dans le cadre du cycle de conférences 2020 « Construire les territoires de demain », organisées par ConstruirAcier à la Maison de l’architecture d’Ile-de-France, Philippe Vignaud a été invité à participer à ce premier volet sur le thème « Lumière, matière première de l’architecture ? Construire, révéler et renouveler les espaces et les volumes», mercredi 22 janvier.

Il a ainsi présenté le projet de réhabilitation des tours Nuage à Nanterre – « De lumières et de reflets » – accompagné de la graphiste Amélie Lebleu qui collabore avec Pierre di Sciullo et l’Agence RVA sur le projet de réinterprétation artistique des façades.

Voir le projet

AMC
Les 100 bâtiments de l’année 2019

Par |09/01/2020|

AMC n°283
Décembre 2019 – Janvier 2020
2019 Architecture en France
« Les 100 bâtiments de l’année 2019 »
Catégorie « Réhabilitation / Transformation » : La réhabilitation de la résidence sociale des Bleuets à Créteil.

Voir l’article en entier

Le projet de réhabilitation de la résidence des Bleuets à Créteil lauréat du Trophée Béton 2019

Par |22/10/2019|

Le projet de réhabilitation de la résidence des Bleuets à Créteil pour CDC Habitat, livré par l’agence RVA en 2018 au terme d’une vingtaine d’années de travail, a été récompensé du Trophée Béton catégorie professionnelle. 
Le palmarès de cette seconde édition a été dévoilé le 17 octobre 2019 à la Maison de l’architecture à Paris (Xè). Sur les 204 candidatures reçues, 25 projets ont été sélectionnés et 10 projets ont été distingués.
Vincent Lacaille, membre du jury représentant Agnès Vince du ministère de la Culture et de la Communication, a remis le prix à Dominique Renaud et Philippe Vignaud, architectes associés de l’agence.
L’occasion pour eux de de souligner que la réhabilitation n’est pas un art mineur, et de rendre hommage à l’architecte Paul Bossard qui a conçu la résidence en 1962.

Outre la mise aux normes thermique, la mission culturelle devenait la préservation documentée de cette œuvre singulière classée « Architecture contemporaine remarquable ».
Le laboratoire d’études et de recherche sur les matériaux (LERM) a été missionné par l’agence RVA pour diagnostiquer les éléments de façades en béton et proposer des préconisations pour leur réhabilitation

Voir les résultats