Bagnolet (93) – Malassis
Étude urbaine ANRU et suivi opérationnel
2019-01-21T15:28:55+01:00

Description du projet

Bagnolet (93) – Malassis

Renouvellement d’un quartier populaire aux portes de Paris

Bien qu’aux portes de Paris et à quelques centaines de mètres du village historique de Bagnolet, le quartier d’habitat social du plateau des Malassis a connu depuis une vingtaine d’année une spirale de dégradation sociale et urbaine qui a justifié son inscription dans les procédures de politique de la ville.

Les diagnostics sociaux et urbains menés par l’Agence RVA ont fait apparaître la diversité des actions à mettre en œuvre dans le cadre de la convention ANRU : réhabilitation du parc social de l’office de Bagnolet et de Paris Habitat, redéfinition claire du foncier public et de l’espace des résidences, constructions neuves de logements sociaux et en accession après démolition des bâtiments les plus vétustes (opération dite du Million), création de parcs, places et liaisons douces, régulation des déplacements collectifs et individuels, requalification des écoles, de la dalle Thorez et de ses équipements, réorganisation des stationnements privés et publics, redynamisation des commerces sur une place Sampaix reconstruite.

Le renouvellement urbain et social du plateau des Malassis intègre et articule ces actions nombreuses et de natures différentes dans un souci de cohérence urbaine en respect de la nature même du grand ensemble, qui ménage l’orthogonalité et la fluidité de l’espace, qui s’enrichit des grands objets construits (les tours) et des grands végétaux au développement singulier.

Plusieurs phases de concertation, dans le temps long des études, ont permis une programmation spécifique, comprenant une ferme urbaine, ainsi que la régulation de la densification acceptable du grand ensemble, qui par nature profite de zones d’implantation plutôt réduites par rapport à la ville conventionnelle.

NB : L’Agence RVA est également titulaire d’une mission de maîtrise d’œuvre des espaces publics et de la construction d’un immeuble de logements sociaux.

Réparer et renouveler le patrimoine moderne

Relier le plateau à la ville par une nouvelle identité résidentielle et paysagère

Programme : Étude urbaine pour la rénovation du quartier Malassis ANRU et suivi opérationnel
Maîtrise d’ouvrage : Ville de Bagnolet
Équipe : RVA, architectes urbanistes mandataires et paysagistes
Calendrier : Étude en 2004 –  2013
Superficie : 56 hectares

Actualités et liens associés à ce projet

Le projet de réhabilitation de la résidence des Bleuets à Créteil lauréat du Trophée Béton 2019

Par |22/10/2019|

Le projet de réhabilitation de la résidence des Bleuets à Créteil pour CDC Habitat, livré par l’agence RVA en 2018 au terme d’une vingtaine d’années de travail, a été récompensé du Trophée Béton catégorie professionnelle. 
Le palmarès de cette seconde édition a été dévoilé le 17 octobre 2019 à la Maison de l’architecture à Paris (Xè). Sur les 204 candidatures reçues, 25 projets ont été sélectionnés et 10 projets ont été distingués.
Vincent Lacaille, membre du jury représentant Agnès Vince du ministère de la Culture et de la Communication, a remis le prix à Dominique Renaud et Philippe Vignaud, architectes associés de l’agence.
L’occasion pour eux de de souligner que la réhabilitation n’est pas un art mineur, et de rendre hommage à l’architecte Paul Bossard qui a conçu la résidence en 1962.

Outre la mise aux normes thermique, la mission culturelle devenait la préservation documentée de cette œuvre singulière classée « Architecture contemporaine remarquable ».
Le laboratoire d’études et de recherche sur les matériaux (LERM) a été missionné par l’agence RVA pour diagnostiquer les éléments de façades en béton et proposer des préconisations pour leur réhabilitation

Voir les résultats

Créteil Bleuets – Inauguration de la résidence

Par |18/09/2019|

Mercredi 18 septembre a eu lieu l’inauguration de la fin du projet de rénovation urbaine de la résidence des Bleuets, menée depuis le début des années 2000 par l’agence RVA pour CDC Habitat (anciennement Efidis), en présence du maire Laurent Cathala, des services départementaux, régionaux et de l’ANRU, ainsi que des représentants de la maîtrise d’ouvrage et de l’équipe de maîtrise d’œuvre et d’exécution.
L’occasion de saluer l’attention de la collectivité et de la maîtrise d’ouvrage à la préservation de la qualité patrimoniale à travers l’opération de réhabilitation, avec un souci constant d’adapter les immeubles aux usages d’aujourd’hui.
Ainsi que la considération particulière du comité d’engagement de l’ANRU qui a retenu dans ses attendus la valeur architecturale  de l’œuvre de Paul Bossard et a affecté les fonds nécessaires pour une requalification architecturale, patrimoniale et paysagère des Bleuets.